Publié le Laisser un commentaire

Débuter dans le rap en 10 étapes

Comment débuter dans le rap en 10 étapes | Leyden Sound

Débuter dans le rap (Intro)

Dans cet article, je vais tenter de vous donner des conseils pour débuter dans le rap, étape par étape.

Si vous avez la motivation d’apprendre à rapper sans forcément avoir suivi de formation musicale lisez cet article, il pourra peut-être vous donner des directions.

Besoin d’instrus pour t’entrainer ?

Découvre mes instrus gratuites pour usage non commercial 😎

 

Rentrons maintenant dans le vif du sujet:

1 Votre objectif est d’apprendre à rapper, et non pas « devenir un rappeur connu »

La première chose à faire

Reconnaître que le rap ou la capacité à rapper est une compétence qui peut être développée quelle que soit la quantité de connaissances musicales que l’on possède.

La capacité à mettre en rythme des mots rimés avec un rythme EST une chose dans laquelle vous pouvez exceller, et vous devez vous CONVAINCRE que vous pouvez devenir aussi bon que vous le souhaitez…

Détachez-vous de l’idée que vous vous êtes faite de ce qu’un « rappeur » est censé être.

Beaucoup de personnes baissent les bras avant de commencer à maîtriser l’art qu’est le rap (ou ne commencent pas du tout) car ils considèrent qu’ils ne sont pas à l’image de ce qu’elles se représentent d’un rappeur.

Un grand bandit, un mec de quartier, un beau gosse, un trafiquant, un meneur d’hommes… par exemple, autant de clichés qui collent à la peu de cette discipline.

2 Ecrivez au moins un 16 par jour

C’est quoi un 16 ?

Le rap est communément divisé en « mesures ». On parle de 4, de 8, de 16, de 32 mesures. Une mesure est constituée de 4 temps, ce qui signifie qu’un 16 mesures est égal à 64 temps. Si vous utilisiez un métronome durant 16 mesures, vous l’entendriez taper 64 fois.

Les beatmakers structurent généralement leurs instrumentales en créant des couplets, des crochets, des refrains de 8, de 16, de 32 mesures. En gros écrire un 16 mesures revient grossièrement à écrire un couplet.

Donc pour progresser, vous devriez vous imposer l’écriture d’au minimum un 16 mesures, par jour, sur différents styles d’instrus, afin de pouvoir développer votre flow.

A lire aussi: « Comment Ecrire Un Texte De Rap »

3 Imposez-vous 1 sujet précis à chaque fois

Le sujet doit-être précis

Lorsque vous entamez l’écriture de votre rap, choisissez un sujet précis et développez-le. Le sujet doit être choisi simplement: le foot, les voitures, la mer… peut importe – mais il faut se forcer à développer ce sujet, à rechercher du vocabulaire autour de ce sujet et à le traiter. Cela vous aidera à être à l’aise sur n’importe quel thème et développera votre technique.

Débuter dans le rap | Leyden Sound

4 Commencez par faire rimer les mots à la fin de chaque mesure

Pas d’inquiétude

Pour bien débuter dans le rap, ne vous inquiétez pas si vous ne parvenez pas à trouver 1 000 rimes par mesure. N’essayez pas de ressembler à Kendrick ou Eminem dès le départ, ce serait décourageant.

A ce stade, vous essayez simplement de vous habituer à organiser vos pensées de manière rythmée.

Quelqu’un qui débute la guitare ne parviendra pas à enchainer plusieurs accords rapidement, il apprendra d’abord à poser un accord, puis deux, et il essaiera ensuite de les enchainer. Et bien c’est pareil pour vous. Essayer de rimer progressivement. Commencer par faire rimer seulement les fins de mesures les premiers temps, le reste viendra avec l’entraînement.

5 Ecrivez sans vous soucier du flow

Se concentrer sur le texte et les rimes

Au début, mettez de côté le flow et le rythme, concentrez vous sur le texte et les rimes. Développez votre science de la rime et améliorez votre plume. Pour vous aidez à comprendre, c’est comme si au basket vous vous entraîniez à casser votre poignet avant de passer au lancé. On se concentre sur l’écriture avant de passer à l’étape suivante.

6 Trouvez votre flow sur l’instrumentale

C’est parti pour la technique

Autre conseil pour vous aider à débuter dans le rap: trouvez votre flow. Pour cela, vous pouvez simuler de rapper avec des mots qui n’existent pas (juste des sonorités), en essayer de les placer de la manière la plus fluide possible. Lorsque vous sentez que vous avez le flow en adéquation avec l’instrumentale, essayer de remplacer vos sonorités par les vrais mots de votre texte de rap. Vous modifierez quelques parties de votre texte pour l’adapter au mieux au flow voulu.

7 Pratiquer votre rap à haute voix

La diction est importante

Un des aspect les plus important dans le rap est ce que vous dites, mais un autre aspect non moins important est COMMENT vous le dites. Vous pouvez avoir le textes le plus complexe qui soit, si vous le rappez de manière fade et monotone, personne ne vous prendra au sérieux.

8 Augmentez la complexité de votre flow progressivement

Des étapes seront nécessaires

Ne vous aventurez lorsque vous débutez dans le rap à rechercher de flow trop complexes. Pour bien débuter, essayer d’abord de rapper dans les temps, simplement dans les temps. La tache peut paraître simple, mais beaucoup de jeunes qui débutent dans le rap, ne rappent pas dans les temps. Entrainer vous à compter les mesures, a battre le rythme avec votre main ou votre pied tout en essayant de placer votre texte. Comprenez l’importance des placements en écoutant les rappeurs confirmés.

9 Débuter dans le rap en rappant devant les gens dès que vous commencez à vous sentir à l’aise

Place à l’action

Un rappeur digne de ce nom monte sur scène et livre ses raps devant le public. Cela impose de vaincre le stress et le trac et d’être sur de soi. C’est pour cela que vous avez tout intérêt à vous exercer dès le début à rapper devant des gens. On ne parle pas ici de monter directement sur scène, mais de rapper quelques textes que vous maîtrisez devant vos potes, votre copine, vos cousins, ou n’importe quelle personne de confiance. Cela vous donnera une indication sur le fait que vous êtes fait pour le rap ou non.

10 Les autres vous le diront

Les yeux ne mentent pas

Lorsque vous commencerez à vous exposer votre rap à différentes personnes, vous verrez bien dans leurs réactions ou dans leurs regards si vous êtes bon ou pas. Si vous êtes sur les réseaux sociaux, que vous faîtes écouter votre art, que vous recevez des encouragements ou que vous commencez à être suivi par quelques personne, c’est que vous êtes sur la bonne voix.

Quant à moi, vous pouvez me suivre sur mes réseaux sociaux :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.