Publié par Laisser un commentaire

Comment monétiser sa musique ?

Comment monétiser sa musique | Leyden Sound

Comment et pourquoi vous devriez monétiser votre musique?

Vous voulez monétiser votre musique ? Vous devriez. C’est rentable, et avec la bonne solution, super simple. Voici comment le faire, pourquoi et par où commencer.

Depuis des mois, vous vous acharnez sur l’enregistrement de vos sons :

  • Écrire et créer de nouveaux textes
  • Pratiquer et répéter
  • Enregistrer
  • Faire des concerts et des tournées

Bien que vous ayez fait tourner vos sons sur les réseaux sociaux tels que YouTube, Facebook, Instagram pour récolter des avis et développer votre fanbase, cela ne suffit pas pour vous assurer un niveau de revenu.

C’est là que la vente de produits numériques entre en jeu. Après tout, vous avez déjà fait le dur travail d’enregistrer vos morceaux – pourquoi ne pas être payé pour cela?

4 grands avantages à monétiser votre musique en ligne aujourd’hui

1. La première raison, probablement la plus évidente, est qu’elle est rentable. Dans l’ensemble, les recettes mondiales de la musique numérique sont en expansion, atteignant 2,3 milliards de dollars par an. La tendance est la diffusion de musique en streaming. La musique numérique en tant que format dépasse de loin les formats physiques. L’année dernière, les revenus numériques ont augmenté de 21,1 %, alors que les revenus physiques ont chuté de 10,1 %.

2. Le deuxième avantage de la monétisation de votre musique en ligne est qu’elle est évolutive.  Contrairement aux places limitées de vos spectacles en direct, vous pouvez vendre à votre public un nombre illimité de morceaux de musique numérique. Cela signifie que votre public peut croître de manière exponentielle et acheter, télécharger et écouter le même morceau numérique un nombre illimité de fois, alors que vous n’avez besoin de le télécharger qu’une seule fois sur votre vitrine en ligne.

3. Un autre avantage de la monétisation de votre musique en ligne est qu’elle est facile à mettre en place et nécessite peu d’entretien. Dès lors que vous avez mis en place la logistique pour vendre vos titres en ligne, vous n’avez plus à vous soucier de l’inventaire ou de la maintenance. Le maintien de vos ventes numériques est également simple : il vous suffit de maintenir votre marketing numérique à jour.

4. Un quatrième avantage de la monétisation de votre musique en ligne est que vous avez la possibilité de fournir des efforts de promotion numérique pour accroître votre base de fans. Bien sûr, se produire en direct est un excellent moyen d’élargir votre public, mais vous pouvez également élargir votre base de fans de manière exponentielle en tirant parti des efforts de marketing en ligne – comme l’utilisation du marketing par courrier électronique et des médias sociaux pour vendre des produits numériques – et en les dirigeant vers vos téléchargements numériques.

Et en menant une campagne par e-mail, les fans peuvent également accéder et acheter leur musique numérique en quelques clics.

Il y a donc de nombreux avantages à monétiser sa musique en ligne.

Mais le meilleur – et peut-être le plus méconnu de tous – est la facilité avec laquelle vous pouvez le faire.

Vous avez quatre options, et toutes sont simples à utiliser.

Simple à quel point ? Je vais essayer de vous expliquer.

4 moyens de monétiser sa musique en ligne

1. Utilisez une plate-forme de distribution

Notre premier conseil pour vous aujourd’hui est d’utiliser une plateforme de distribution pour monétiser votre musique ( Imusicians, Spotify, Deezer, ITunes, Tidal, Amazon… ). Il existe des plates-formes qui vous paient à la fois pour votre musique en streaming et pour vos titres téléchargeables. La rémunération pour la musique en streaming varie entre 0,019 et 0,00069 euro par stream.

rémunération plate-formes de streaming

En ce qui concerne le paiement pour les téléchargements numériques, il varie également selon les distributeurs mais se situe généralement entre 0,60 et 0,70 $ par téléchargement de chanson et entre 6 et 7 $ pour le téléchargement d’un album.

Les artistes sur iTunes gagnent, en moyenne, de 0,60 à 0,70 $ par téléchargement de chanson et de 6 à 7 $ par album vendu.

Bien qu’il soit possible de gagner plus d’argent par fichier téléchargeable, la musique en streaming est en train de devenir un format de consommation musicale dominant, surtout ces dernières années. Les revenus de la musique en streaming représentent actuellement 47 % des revenus mondiaux, ce qui représente un bond énorme de 32,9 % l’année dernière.

En d’autres termes, vous devrez faire connaître votre musique à un public beaucoup plus large pour atteindre les niveaux de revenus du téléchargement.

Si vous souhaitez explorer les plateformes de distribution, en voici quelques-unes à considérer :

IMusician

 

Logo IMusician

IMusician permet de vendre sa musique sur des centaines de boutiques internationales notamment iTunes, Deezer, Amazon, Beatport, Spotify et bien d’autres.

Amuse

Plateforme de streaming Amuse

Amuse est une plateforme de distribution de musique qui ne prend aucune commission et dont l’utilisation est gratuite pour les artistes. Il suffit de télécharger vos titres et albums, et ils les distribuent sur toutes les grandes plateformes de streaming et dans les magasins de musique.

Ils sont connus pour leurs normes élevées en matière de pochettes, alors assurez-vous d’avoir des images de qualité professionnelle en réserve.

L’inconvénient de l’utilisation d’Amuse est qu’il est relativement nouveau et qu’il continue à gagner du terrain. Il se peut donc que votre public ne s’élargisse pas aussi rapidement que vous le souhaiteriez et que vous deviez être patient en attendant que l’équipe de soutien vous aide.

Dans l’ensemble, Amuse est un canal de distribution gratuit et professionnel qui mérite d’être exploré.

Spotify pour artistes

Spotify pour artistes

Spotify pour les artistes vous permet de créer votre profil et de télécharger de la musique directement sur la plateforme. Pour commencer, il vous suffit de demander l’accès et de vérifier votre profil d’artiste. De là, vous pouvez publier une biographie d’artiste et télécharger votre musique numérique.

Non seulement la plateforme est pratique en vous permettant d’accéder et de gérer directement votre page d’artiste, mais c’est aussi une plateforme qui a le potentiel d’atteindre une base de fans extraordinairement large.

L’audience de Spotify ne cesse de croître depuis 2017, avec une prévision de 76,7 millions d’utilisateurs actifs en 2022.

Pour tirer parti de sa popularité croissante et gagner en visibilité, visez à vous inscrire sur une playlist Spotify, ce que vous pouvez faire en soumettant des chansons inédites à leur examen.

Cependant, il y a une mise en garde à faire concernant Spotify pour la musique : il ne paie pas bien.

Le géant de la plateforme paie entre 0,006 et 0,0084 $ par stream à celui qui détient les droits sur une chanson. Donc, si vous travaillez avec une équipe de personnes – comme des auteurs-compositeurs, des producteurs ou une maison de disques – vous partagez les revenus.

Le principal point à retenir ici est qu’il s’agit d’un jeu de chiffres avec Spotify pour les artistes. Bien que ce soit une excellente façon d’augmenter votre visibilité, il est préférable de ne pas en faire votre principale source de revenus.

Notre prochaine option offre un peu plus de commissions à l’artiste.

The Husk

Plateforme de streaming The Husk

 

Lancé en 2016, The Husk se positionne comme le premier et le seul portail de téléchargement monétisé de l’industrie. La plateforme fonctionne en vous payant pour chaque suiveur que vous gagnez par leur porte de téléchargement.

Alors que d’autres comme Apple, Google Play et YouTube vous offrent un tarif minimal de paiement par flux avec une moyenne inférieure à 0,0006 $ par flux, The Husk prétend être la plateforme la plus monétisée du secteur et vous paie par téléchargement.

Elle paie un taux de 0,08 $ par Spotify et 0,05 $ par adepte de SoundCloud. Contrairement aux autres grandes plateformes, elle ne partage rien avec un tiers. Vous pouvez encaisser et être payé par PayPal lorsque vous atteignez un minimum de 50 $ sur votre compte.

Le Husk vous permet de télécharger votre propre image de couverture et de personnaliser ce que vous demandez à vos téléchargeurs de faire. Par exemple, vous pouvez choisir les plateformes, les actions sociales, les comptes et le contenu avec lesquels vous voulez que vos téléchargeurs interagissent.

Si vous recherchez des paiements plus élevés et une facturation cohérente, par contre, notre quatrième option pourrait vous convenir.

TuneCore

Plateforme de streaming TuneCore

En partenariat avec les magasins numériques depuis 2006, TuneCore revendique la place de premiere plateforme de musique numérique au monde. Il propose un modèle d’abonnement annuel basé sur la fréquence de sortie de la musique.

Ils distribuent sur toutes les grandes plateformes, telles que iTunes et Amazon Music, et vous conservez 100 % de votre chiffre d’affaires. Leurs canaux de distribution touchent plus de 150 magasins numériques dans 200 pays.

Le seul coût est votre abonnement annuel pour l’utilisation de la plateforme, qui est de 9,99 $ pour un single et de 29,99 $ pour un album par an la première année. Après la première année, le prix pour télécharger un album passe à 49,99 $ par an.

Conclusion

Cela vaut la peine de soumettre vos chansons et vos albums à une plateforme de distribution afin d’élargir votre audience. Bien que vous ne puissiez pas compter uniquement sur les revenus générés, ils peuvent vous aider à vous faire connaître auprès d’un plus grand nombre de fans.

Bien sûr, les plateformes de distribution sont loin d’être le seul jeu de monétisation en ville pour les musiciens. Il existe aussi des plateformes communautaires.

2. Vendez vos sons numériques sur une plateforme communautaire

Une alternative aux principales plateformes de distribution consiste à vendre vos téléchargements numériques sur une plateforme qui relie directement les fans à vous, l’artiste et le créateur.

Voici deux de ces plates-formes communautaires à envisager :

Bandcamp

Plateforme communautaire Bandcamp

La mission de Bandcamp est de « créer le meilleur service possible pour que les artistes et les labels puissent partager et gagner de l’argent avec leur musique, et pour que les fans puissent la découvrir et l’apprécier ».

Pour soutenir la carrière des artistes, ils ne prennent une part que lorsque vous vendez quelque chose et vous versent un salaire quotidien. Pour chaque vente que vous réalisez, vous conservez 80 à 85 %, et le reste est affecté aux frais de traitement des paiements et à la part des recettes de Bandcamp.

Vous pouvez fixer le prix de votre musique comme vous le souhaitez, et vos fans peuvent écouter un extrait avant d’acheter.

Fondée en 2007, la plateforme connaît aujourd’hui une croissance rapide. Au moment où nous écrivons ces lignes, les fans ont payé des artistes 412 millions de dollars en utilisant la plateforme, dont 7,2 millions de dollars au cours des 30 derniers jours.

Soundcloud

Plateforme communautaire SoundCloud

Fondé en 2008, SoundCloud est réputé pour permettre aux fans de partager de la musique et de se connecter directement avec les artistes. La plateforme ouverte s’est développée à l’échelle mondiale, ce qui en fait la plus grande plateforme musicale et audio communautaire au monde.

Alors que la plateforme a toujours prôné un service gratuit pour ses utilisateurs – artistes et fans – depuis sa création, SoundCloud Premier permet désormais aux artistes de gagner de l’argent grâce à un service payant. (Les abonnements des auditeurs sont désormais également un service payant).

Il est encore en phase bêta, mais la façon dont SoundCloud Premier fonctionne est systématisée et simple.

Il vous suffit de télécharger un titre, de vous connecter avec vos fans et de distribuer votre musique sur tous les principaux services de musique, y compris Amazon Music, Apple Music, Instagram, Spotify et YouTube Music. Lorsque vous faites une vente, vous conservez 100 % de vos gains directement de SoundCloud.

Bien que SoundCloud vous permette de conserver toutes vos recettes, ils facturent 12 dollars par mois pour leur forfait SoundCloud Pro Unlimited et 6 dollars par mois pour leur forfait SoundCloud Pro. Si vous voulez d’abord tester, vous pouvez essayer gratuitement leur plan SoundCloud Basic.

Mais, si vous cherchez un moyen de vraiment garder tous vos profits sans les partager avec un service tiers, notre troisième option de monétisation de la musique est peut-être faite pour vous.

3. Vendre des téléchargements numériques sur votre propre site

Faites comme moi, vendez votre musique sur votre propre site.

Il existe des artistes connus qui vendent un format de téléchargement numérique de leur album directement à leurs fans depuis leur site web.

Lorsque vous vendez des téléchargements numériques à partir de votre propre site web, il y a quelques avantages à en profiter:

  • Tout d’abord, vous conservez tous vos bénéfices. Il n’y a pas de partage d’une partie des revenus avec un distributeur ou une plateforme.
  • Un autre avantage est que vous pouvez personnaliser votre vitrine pour qu’elle corresponde à votre marque, ce qui est crucial pour vos niveaux de profit.

Une image de marque cohérente sur tous vos canaux et plates-formes augmente vos revenus de 23 %.

Un autre avantage est que, contrairement à l’hébergement de vos produits sur des marchés géants comme Amazon, vous contrôlez presque tous les aspects de la gestion de votre boutique en ligne et pouvez rendre votre expérience client aussi fluide que possible.

C’est un énorme avantage pour la réussite de votre entreprise.

C’est en tout cas ce que pensent la majorité des entreprises, 22 % d’entre elles déclarant qu’il s’agit là de l’opportunité commerciale la plus intéressante qui se présentera en 2020.

Cependant il faut savoir que créer un site web demande pas mal de temps et quelques connaissances que vous pourrez acquérir moyennant quelques recherches sur internet. En 2020, créer un site web ne requiert plus forcément de connaissance en programmation ou en informatique poussée. Donc, si vous recherchez des solutions mais que vous n’êtes pas prêt à les construire vous-même, vendre sur votre propre site web n’est peut-être pas la meilleure solution.

4. Profitez d’un service de licences musicales

Une autre façon de monétiser votre musique numérique est d’utiliser un service de licence de musique.

Lorsque vous travaillez avec une société de licence musicale, vous autorisez d’autres personnes et organisations à utiliser votre musique à certaines fins. Les autorisations accordées sont vendues sous forme de licences, et c’est ainsi que vous générez des profits.

Si vous êtes curieux de suivre cette voie, voici 3 plateformes à consulter :

Epidemic Sound

Epidemic Sound

Populaire parmi les créateurs de contenu YouTube, Epidemic Sound est idéal pour les musiciens, les producteurs et les auteurs de chansons qui ne sont pas enregistrés auprès d’une organisation de droits d’exécution.

Ils vous paient d’avance pour votre travail, un montant allant de 100 à 1 000 dollars par piste, en échange des droits financiers exclusifs sur votre musique. Pour les revenus de streaming, le partage est de 50/50.

Notre prochaine option prend également 50%, mais plutôt que de posséder les droits sur votre musique, le partage des bénéfices se fait lorsque votre musique est placée.

LuckStock

Plateforme Luck Stock

Sur LuckStock, vous pouvez placer votre musique dans des lieux syndiqués à l’échelle nationale comme les publicités commerciales, les films à grand succès et les films populaires de YouTube. Lorsque votre musique est placée, vous percevez une redevance de 50 %.

Le fonctionnement de la plateforme est le suivant : LuckStock vous expose aux directeurs musicaux et aux agences qui recherchent activement de la musique à inclure dans leurs œuvres.

Bien qu’ils se concentrent sur la promotion de musique de haute qualité libre de droits, ils s’engagent à soutenir un marché équitable qui met en relation les compositeurs et les acheteurs.

De plus, ils déterminent le prix de vente de votre titre en fonction de divers paramètres (complexité, durée, etc.), de sorte que vous n’avez pas à vous soucier des prix.

Mais vous préférez peut-être travailler avec le nouveau venu. Dans ce cas, vous allez adorer Music Vine.

Music Vine

Plateforme Music Vine

 

Fondé en 2015, Music Vine est relativement nouveau et gagne en popularité. Il s’agit d’un service de licence musicale basé sur des licences « sync », ce qui signifie que votre musique sera utilisée spécifiquement dans le cadre d’une production médiatique.

Par exemple, elle peut être utilisée dans des logiciels, des vidéos ou des contenus audio.

Cependant, au moins la moitié de votre portefeuille musical sur la plateforme doit être du matériel exclusif. Pour chaque titre qui est placé, Music Vine vous paie 60% pour les titres exclusifs et 35% pour la musique non exclusive.

Les paiements sont effectués mensuellement par PayPal dès que vous avez un minimum de 50 $ sur votre compte.

Conclusion: connectez-vous au monde numérique et monétisez votre musique en ligne

Pour les rappeurs et chanteurs qui veulent monétiser leurs sons, nous avons vu qu’il existait plusieurs possibilités pour réaliser cela.

Il existe plusieurs façons de diversifier vos sources de revenus, et le moment est venu de tirer parti de ces tactiques en ligne.

Récapitulatif:

  • Les avantages de la monétisation de votre musique en ligne sont qu’elle est rentable, évolutive, nécessite peu de maintenance et vous permet de tirer parti de vos efforts de marketing numérique.
  • Pour monétiser votre musique, essayez quatre méthodes, dont la première consiste à utiliser une plateforme de distribution comme Amuse, Spotify for Artists, The Husk et TuneCore pour atteindre le grand public.
    Une autre option consiste à vendre votre musique numérique sur des plateformes communautaires comme Bandcamp et SoundCloud.
  • Si vous ne souhaitez pas partager vos revenus avec un service tiers, vendez votre musique numérique sur votre propre site web, ce qui vous permet de contrôler votre marque et l’expérience de vos clients et de vous connecter directement avec vos fans.
  • Une quatrième option consiste à utiliser un service de licence de musique et à vendre votre musique à d’autres créateurs pour qu’ils l’utilisent dans une production médiatique, comme Epidemic Sound, LuckStock et Music Vine.

Continuer de faire du son, kickez comme vous savez le faire, étoffer votre flow et surtout mettez le plaisir d’abord.

Si vous avez besoin de prods monétisables sur toutes les possibilités qu’on vient de voir, vous pouvez écoutez mes prods:

Visiter la Boutique

Je mets également des prods gratuites à disposition, monétisables elles aussi sur toutes les palteformes de streaming

Instrus gratuites

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.